Affiche en Tête

Affiche en Tête
Encadrement sur mesure, laminage, impression numérique, sur le Plateau Mont-Royal.

Rechercher dans ce blog

vendredi 13 avril 2012

En avril à la Galerie Mezz'Art de la boutique Affiche en Tête: Peggy Faye

(Mé)TISSAGE PHOTOGRAPHIQUE, Réappropriation de l'espace public.





.(Mé)TISSAGE PHOTOGRAPHIQUE. Réappropriation de l'espace public.
 
 À l'instar de sa précédente présentation montréalaise, Peggy Faye nous propose une exposition à deux volets. À la Galerie Mezz'art d'abord, la réunion et l'assemblage de quelques 200 images y forment une mosaïque graphique et colorée. Puis, à partir du mois de mai, l'artiste offrira ces photographies aux passant-e-s par le biais d'une dispersion dans l'espace public urbain montréalais.
Du 30 mars au 30 avril 2012.
Vernissage le vendredi 13 avril, de 17h à 20h.



Forte de sa dernière exposition à Toronto, Peggy Faye revient à Montréal avec cette nouvelle exposition. Précisant sa démarche, il s'agit là encore, de Paris à Tokyo, de Montréal à Séoul, de (dé)montrer la similitude des différences, l'universalité de nos modes de vie urbain et matériel.
Au-delà des différences des photographies, l'installation-montage composée de 200 images permet d'aboutir à une harmonie des lignes et des compositions. La fresque photographique ainsi créée offre un tableau cohérent, uni et qui incite à la contemplation. Ce tableau, malgré les disparités, devient un tout harmonieux où chaque morceau nous fait découvrir une facette du monde.
À l'image de ce que devraient être nos sociétés, pour elles-mêmes et entre elles, le parti pris photographique de PeggyFaye suggère l'unité, l'harmonie, la cohésion et encourage le (mé)tissage des expériences.
Depuis un an, l'artiste a choisi de faire de sa photographie une composante de l'art urbain. Cette fois-ci encore, et à partir du 1er mai, les 200 photographies ici regroupées seront dispersées en divers points de Montréal, offrant ainsi les oeuvres à la population passante ou flâneuse.
À l'heure où certain-e-s artistes de la rue intègrent les galeries et les musées, Peggy Faye opte pour un processus presque inverse, sinon double.
Galerie Mezz'art, 2034 Mont-Royal Est, Montréal.
Peggy Faye / peggy.faye.pf@gmail.com / www.peggyfaye.com

dimanche 1 avril 2012

Un nouveau chapitre commence pour Affiche en Tête









Avril 2012 marque le début d'une nouvelle aventure pour l'équipe d'Affiche en Tête. Après y avoir travaillé pendant plus de 10 ans, d'abord comme vendeuse, puis gérante, j'ai pris le pari d'acheter la boutique d'encadrement et de laminage sur l'Avenue Mont-Royal, là où vous me voyez aujourd'hui avec mes collègues.

Affiche en Tête a jadis été une chaîne de 11 magasins, ayant même une succursale à Palm Beach en Floride. Dans les années '90, Daniel Lefebvre et Richard Couture ont acheté la chaîne et décidé de ne garder finalement que la succursale de la Place Dupuis près du métro Berri. Au début des années 2000, la boutique est relocalisée sur la rue Ste-Catherine au coin de la rue Wolfe (juste à côté de chez Mado) où elle connaîtra de belles années. Grâce à l'arrivée de Daniel Wolfe, gérant exceptionnel qui a eu envie de moderniser la sélection de la boutique, Affiche en Tête a contribué à la diversité commerciale de la rue Ste-Catherine au coeur et du Village gai. C'est Daniel qui m'a tout appris du métier.





















Et puis en 2007, le grand dérangement! La boutique a déménagé encore une fois, cette fois-ci sur le Plateau Mont-Royal, dans les locaux actuels au coin de De Lorimier. J'ai beaucoup d'affection pour notre clientèle du Village qui nous a suivi sur Mont-Royal. Il y a des clients que je sers depuis des années! Ceux-là me disent: "un encadreur, c'est comme un coiffeur; quand on en trouve un bon, on le suit! " Ce sont eux qui m'ont donné le goût de tenter l'aventure d'acheter la boutique à laquelle je suis si attachée.

Dans notre nouveau quartier, j'espère m'intégrer au paysage quotidien. Je suis devenue "la madame des laminages", et c'est ma grande fierté. Chers clients, je commence à reconnaître vos visages et à voir vos enfants grandir. On fait nos courses à la même fruiterie, on prend le même autobus. Depuis cinq ans, cette clientèle locale a grandi. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous suivre sur Facebook. Encore une fois, merci de nous encourager chers voisins!

J'aimerais bien y rester longtemps dans ce quartier.

À tous mes complices du quotidien, Mathieu, Lydia, Catherine, Aurélie et les autres, merci! Sans vous, ce ne serait pas possible. À tous ceux qui m'ont donné une chance comme mon Big Boss, merci!

Allez, je fais le saut!

Caroline